19 juil. 2012

Orangina : le cas d'école "mauvais buzz" sur les réseaux sociaux.

Dans l’actualité Facebook, un cas d’école sur ce qu’il ne faut surtout pas faire en terme de community management: Orangina.

Si vous êtes passé à côté de ce bad buzz voici un petit récapitulatif : Il se trouve que sur la Fan page d’ Orangina certains compte suspect se sont fait remarquer. Je m’explique, une douzaine de comptes Facebook publiaient quasi-quotidiennement sur le mur d’ Orangina en faisant systématiquement l’éloge de la marque.


Après une petite enquête, il se trouve que ces comptes n’avaient pas d’amis sur Facebook et que leur activité se limitait à venter les mérites de la boisson gazeuse. Étonnant ! La supercherie fut révélée à tous, il s’agit bien de faux comptes créés par le Community Manager d’ Orangina dans le seul but de valoriser la marque sur sa Fanpage…. C’est limite quand même…


Comment Orangina se dépatouille avec ce bad-buzz plutôt affligeant pour les professionnels du secteur?
Par un premier communiqué:
"Nous avons noté vos commentaires sur les comptes fake. Sur les 325 000 fans de la page, nous imaginons que cela peut arriver. Nous allons creuser ce point. Si c’est le cas, nous reporterons ces comptes.  Nous vous remercions de votre vigilance pour préserver cette marque que vous aimez."
Puis par l’intermédiaire d’ Aline Bonnet, média strategy manager pour le compte du groupe :
"L’article de Coups de Pub nous a touché, nous avons considéré qu’il porte atteinte à nos valeurs de transparence, d’authenticité… Nous ne souhaitions pas réagir à chaud mais mener l’enquête sur ces faux profils, nous avons pris le soin de monitorer les commentaires sur les réseaux et de ne pas nous précipiter afin de comprendre le problème.
On a identifié 13 profils suspects que nous avons reportés à Facebook pour suppression."

Le community manager « assume » sa bêtise en précisant que cette initiative ne venait ni de la marque, ni de l’agence de communication qui gère la communication digitale du groupe mais bien de lui même… Enfin, permettez nous quand même d’en douter… Faut-il encore le répéter ? Apparemment oui: la mauvaise pub sur la toile est indélébile ! Si vous n’êtes pas transparent et que vous trompez votre communauté, celle-ci s’en souviendra !  

Moralité : Soyez TRANSPARENT dans votre comm' digitale !

Merci à toutfacebook.fr