21 juin 2011

La montée du "Personal branding" (*marque personnelle)


Les individus ont toujours fait leur promotion personnelle. 

Vous devez reconnaître que vous êtes une marque. A la fin de la journée, le succès de votre "Personal Branding" est entre vos mains. 
Dans ce bref article, je vais m'efforcer de faire la lumière sur ce sujet fascinant.  


  • Qu’est-ce que le « Personal Branding » ?



Privilégié pendant des années par les hommes politique, grands patrons et artistes qui utilisaient les services d’agences spécialisées ou de coaching afin d’améliorer sensiblement leur image de marque et leur popularité, le « Personal Branding » tel qu’on le connaît aujourd’hui, est né en 1997 dans le magazine américain « Fast Company » dans un article de Tom Peters.

Le « Personal Branding » c’est cet art qui consiste à faire de soi-même une marque en s'offrant une visibilité sur le Net, dans les réseaux sociaux, dans des articles…

Le concept a pour objectif de modeler la perception que les autres ont de vous, de votre expertise, de vos savoir-faire et de construire une image durable auprès de son réseau. C’est une démarche qui devient essentielle pour quiconque souhaite promouvoir son projet professionnel, son expertise et développer sa notoriété.

Votre marque n'est pas définie par votre entreprise ou votre fonction, mais plutôt par le mélange de votre expérience, de vos réalisations, vos compétences et vos valeurs qui vous différencient des autres.

  • Pour qui ?

Toutes les personnes désireuses de cultiver, affirmer et promouvoir leur particularité dans leurs vies professionnelles et sociales. Les professions libérales (avocat, médecin, consultant, coach...), les diplômés MBA, les journalistes, les artistes, les dirigeants, les managers, les commerciaux, les politiques, les organisateurs d’événement, les Chefs de projet…

  • Pourquoi ? 

Toutes les personnes désireuses de cultiver, affirmer et promouvoir leur particularité dans leur vie professionnelle et sociale. Les professions libérales (avocat, médecin, consultant, coach...), les diplômés de MBA, les artistes, les dirigeants, les managers, les commerciaux, les politiques, les organisateurs d’évènements, les chefs de projet...



  • Déterminer votre image de marque et la rendre visible


1er étape : Étude de l’image
La première étape, soit la plus importante du processus, consiste à reconnaître l’essence de votre personnalité et à prendre conscience de l’influence que votre identité exerce sur votre environnement. Identifier les zones dans lesquelles vous excellez. Que pouvez-vous faire facilement que d'autres ne peuvent pas? En quoi êtes-vous différent ? Examinez vos qualités personnelles qui sont sollicitées par votre entourage. Déterminez ce que vous faites le mieux, pourquoi et comment vous le faites si bien. Il s’agit ici d’une démarche d’introspection.

2ème étape : La prospection
Il s’agit ensuite de définir les cibles auprès desquelles vous allez vous promouvoir et comment. Pour trouver un emploi, développer votre réseau social ou encore améliorer votre notoriété pour décrocher de nouveaux clients. Utiliser les réseaux sociaux pour vous faire connaître. Envisager la création d’un blog pour que les employeurs viennent à vous et puissent avoir un aperçu de votre personnalité et de vos compétences. Vous pouvez aussi commenter sur d’autres blogs afin d’améliorer votre réputation professionnelle. (Conseil de marketeuse : dans le monde du web, un seul message peut se propager en quelque seconde, cela peut être une opportunité ou une menace pour votre image. Par conséquent, veillé à être prudent sur ce que vous écrivait en ligne.)
Concentrez vos efforts dans des endroits ou votre auditoire cible est présent et participe. Insérez un lien de votre site ou blog sur votre signature d’e-mail. Afin de renforcer votre marque hors ligne, créez des cartes de visite, des flyers et participer à des événements de votre secteur d’activité.

3ème étape : Construire votre « plan marketing »
Par la suite il va falloir faire évoluer votre marque, pour cela construisez un plan d’action pour mieux maîtriser votre temps. Il faut assurer la visibilité et le rayonnement de cette image de marque, pour enfin atteindre les objectifs et de travailler avec votre réseau.

  • Les avantages du « Personal Branding »



Il n’est pas question ici de devenir célèbre, meilleur que les autres ou de faire du “marketing de l’ego”. Il s’agit de trouver sa juste place, de se créer une réputation avantageuse. Le « Personal Branding » permet de se distinguer, de faire émerger son identité et ses atouts.
Mais le principal avantage du « Personal Branding » c’est de renforcer sa confiance en soi dans un monde dominé par “ l’ego social ”.


Signé : Solène DISDIER.

Source YOUTUBE de DécideursTV.

15 juin 2011

Le prix du Marketing

Chers lecteurs,

Une veille légende indienne (enfin presque) raconte que le marketing n'est qu'une pure invention de l'entre-deux guerres pour créer des emplois et embêter les commerciaux et les dirigeants de sociétés et qu'en réalité, il n'a pas de valeur ajouté.
Or, je vous le demande, depuis quand observer son marché, étudier ses concurrents, pense le produit pour répondre à un besoin et être rentable, communiquer autour du produit, etc, est-il sans valeur ajoutée ? : )
Et nous sommes bien d'accord qu'il s'agit de marketing, non ?
"Marketing" = travail du marché pour le comprendre, l'analyser et le dynamiser sinon le satisfaire.

Voici un petit article (enfin presque ;) autour de quelques techniques simples, peu couteuses et très efficaces lorsqu'elles sont menées avec professionnalisme par des experts.

A bon entendeur, Stéphanie ;)
___________________________

Si vous croyez que la seule méthode de marketing est la publicité coûteuse, vous vous réjouirez d'apprendre qu'il existe des méthodes peu coûteuses. Il est possible de communiquer votre message à des clients potentiels sans vous ruiner.

Il faut entre autres envisager sérieusement l’option d’effectuer du marketing auprès des clients actuels. C’est abordable et efficace, car vos clients connaissent déjà votre entreprise et que vous connaissez leurs préférences et leurs besoins. Concevez votre campagne en fonction de ce que vous savez de votre clientèle. Si vous cherchez de nouveaux clients, vous devrez souvent effectuer des recherches et des études plus poussées.

Adaptez votre stratégie de marketing aux nouveaux marchés que vous tentez de pénétrer en recueillant certaines informations sur les personnes qui les composent. Par exemple, que lisent-elles? Quelles émissions de télévision regardent-elles? Quelles activités les intéressent? Fixez-vous un objectif par rapport auquel vous pourrez facilement évaluer vos progrès. Vous devez déterminer si votre objectif consiste à obtenir des adresses électroniques, à augmenter l'achalandage sur votre site Web, à accroître les ventes d'un produit particulier ou à modifier la perception du public à l’égard de votre produit ou service.

Voici quelques conseils qui vous permettront d’optimiser l’incidence de vos activités de marketing – et d’éviter de gaspiller votre argent :
  • Vos activités de marketing doivent être logiques et méthodiques; le marketing aléatoire a généralement peu d'impact et peut même vous faire perdre des clients.
  • Établissez un plan de marketing et faites preuve de patience; cela peut prendre du temps avant qu'il donne des résultats.
  • Ne consacrez pas tout votre budget de marketing à la recherche. Vous aurez besoin d'argent pour mener votre campagne de marketing.
  • Testez votre campagne avant de la mettre en œuvre.
  • Rédigez des communications de marketing qui n'auront pas besoin d'être mises à jour régulièrement. N'y indiquez pas de l'information qui pourrait vite devenir désuète, p. ex., depuis combien de temps vous êtes en affaires ou le nom de clients.
  • Évitez d'utiliser uniquement l'humour pour présenter votre entreprise. Mettez plutôt l’accent sur l'avantage qu'offre votre produit ou service ainsi que sur ce en quoi votre entreprise se démarque et votre culture d'entreprise est unique.
__________________________
Il existe de nombreuses façons économiques de communiquer votre message. Choisissez celle qui cadre le mieux avec la nature de votre entreprise.

Recommandations : Dotez-vous d'un système de recommandations qui permettra à vos clients de vous indiquer le nom de prospects. Vous pourriez même envisager d’offrir un rabais à ceux qui vous amènent de nouveaux clients.

Allocutions : Lorsqu'une conférence sur un sujet lié à votre produit ou service est organisée, proposez vos services comme conférencier.
Site Web : Si vous désirez élargir votre marché de façon peu coûteuse, créez un site Web de base (une seule page accroîtra la visibilité de votre entreprise). Votre site doit projeter une belle image de vos produits et refléter la nature de votre entreprise. Assurez-vous que votre site est tenu à jour et fournit les coordonnées complètes de la personne-ressource de votre entreprise.

Communiqués : Rédigez des communiqués concis et intéressants qui présentent un intérêt pour les médias et envoyez-les à des journaux, à des magazines et à des stations de radio.

Publipostage : Utilisez le publipostage pour cibler des marchés particuliers. Cette méthode est plus efficace si elle est suivie par du télémarketing.

Marketing local : La publicité dans les journaux locaux ne coûte par cher et il est généralement possible de placer gratuitement des annonces sur des tableaux d'affichage.

Brochures : Elles peuvent coûter cher à produire. Si vous offrez un produit ou un service haut de gamme, votre brochure doit le traduire. Votre brochure doit être simple mais digne d'un professionnel. Déterminez le plus précisément possible le nombre d'exemplaires dont vous avez besoin. Une brochure qui a l'air d'avoir été faite par des amateurs n'est pas un bon investissement. Si vous avez recours à des professionnels, leurs conseils pourraient vous aider à produire vous-même votre prochaine brochure.

Pages Jaunes : Cette publication présente le gros avantage d'être valable pour une année complète. Assurez-vous d’inscrire votre entreprise dans les catégories où les clients potentiels pourront facilement la repérer.

Foires commerciales : Elles sont utiles uniquement si votre produit ou service s'adresse à un marché très précis, comme d’autres entreprises. Évitez de participer à des foires si vous ciblez un marché générique et étendu. Vous trouverez ici de plus amples renseignements sur les foires commerciales qui constituent un point de rendez-vous pour les acheteurs.

Réseautage : Le réseautage constitue le moyen idéal de faire connaître votre savoir faire, surtout si vous offrez des services professionnels. L'adhésion à des associations de gens d'affaires, par exemple, vous permettra d'obtenir plus de travail de clients actuels et de trouver de nouveaux clients. Les entrepreneurs deviennent membres d'associations afin de partager de l'information et des compétences. Le défi consiste à promouvoir vos services discrètement. Évitez l’approche de la vente sous pression où vous imposez vos services aux autres membres.

Publicité : La publicité en ligne coûte généralement moins cher que la publicité traditionnelle. Veillez à déterminer si votre marché cible utilise ou non Internet ; s'il ne l'utilise pas, ne faites pas de publicité sur le Web. Si vos clients naviguent sur Internet, identifiez les sites qu'ils visitent.

Votre publicité en ligne doit vous permettre de trouver des prospects de qualité. Il est préférable de s’assurer que votre annonce est placée dans une page où les internautes sont susceptibles de s’attarder, plutôt que dans la page d’accueil, qu’ils sauteront rapidement. Vous trouverez ici de plus amples renseignements sur les meilleures pratiques de marketing en ligne.


Enfin, il est important de fidéliser vos nouveaux clients. Ne faites pas de promesse que vous ne pourrez pas tenir et veillez à ce que vos ressources humaines soient en nombre suffisant pour répondre à la demande prévue. Assurez-vous également de disposer d’un stock suffisant et que votre site Web peut accepter l’achalandage prévu.

Source : http://www.bdc.ca/fr/centre_conseils/articles/Pages/le_marketing_efficace_et_peu_co_teux.aspx

10 juin 2011

Social Media REVOLUTION 2011 : statistics

Erik Qualman est l’auteur du livre « Socialnomics : how social media transforms the way we live and do buiness » et de la non moins célèbre vidéo « Social Media Revolution » parue en 2009 et revisitée en 2010.
Il revient cette année avec une nouvelle vidéo intitulée «Social Media Revolution 2011 : Statistics » dans laquelle de nouveaux chiffres sont à l’honneur.

On y apprend par exemple que :
  • Plus de 50% de la population mondiale a moins de 30 ans
  • Facebook dépasse Google pour le trafic hebdomadaire aux Etats-Unis
  • 1 couple sur 5 se rencontre en ligne; 3 couples homosexuels sur 5 se rencontrent en ligne
  • 1 divorce sur 5 est attribué à Facebook
  • Ce qui se passe à Vegas reste sur YouTube, Flickr, Twitter, Facebook …
  • Un nouveau membre rejoint Linkedin chaque seconde
  • Les générations Y et Z considèrent l’e-mail comme dépassé
  • Youtube est le 2ème plus grand moteur de recherche mondial
  • 90% des consommateurs font confiance aux recommandations de leur réseau
  • Seuls 14% font confiance à la publicité
  • 93% des professionnels du marketing utilisent les médias sociaux pour faire des affaires
  • Le ROI des médias sociaux est votre entreprise existera encore dans 5 ans
source : blog Emarketinglicious

7 juin 2011

Wine 3.0 : quelles perspectives d’avenir pour le vin en ligne ?

Article extrait du blog "SoWine" sur le marketing du vin. Miam !! :)

 

"Nous participions vendredi dernier à la conférence Wine 3.0 organisée à Paris par l’ESA, l’École Supérieure d’Agriculture d’Angers. Au cœur des interventions et des débats, le rôle d’Internet et des innovations technologiques sur le lien qui unit les consommateurs au vin.
Nouveau né des néologismes à la mode, le concept de Web 3.0 mérite qu’on s’attarde à le définir un peu plus clairement avant de se lancer dans le cœur du sujet. Le consultant François Druel, également intervenant lors de cette conférence, parle d’ubiquité de connexion : nous sommes aujourd’hui connectés au Web (presque) partout où nous nous trouvons, notamment grâce à l’adoption en masse des smartphones.

S’ajoute à ce concept l’idée connexe de la permanence de la connexion, autrement dit le fait que nous passons presque plus de temps online qu’offline.
Je complèterais ces définitions du Web 3.0 en y ajoutant l’idée d’« objets connectés », i.e. la capacité qu’ont aujourd’hui certains objets pourtant dépourvus des moyens techniques requis - par exemple des bouteilles de vin – de devenir des vecteurs de connexion et des fournisseurs d’information par l’entremise de dispositifs comme les QR codes ou tags.
SOWINE_web 3.0_Deligne
La conférence a été pour nous l’occasion d'intervenir sur l’importance des nouvelles technologies dans la relation que les consommateurs entretiennent au vin, notamment en présentant en avant-première certains des éléments du baromètre SOWINE/SSI 2011. Les grandes tendances identifiées l’an dernier se maintiennent –nous aurons l’occasion de les présenter plus largement sous peu– et, tout comme les échanges suscités lors de la conférence ont servi à le prouver, de nouvelles analyses deviennent possibles.


L’un des principaux sujets abordés lors de la conférence a précisément été la forme que prend cette information trouvée sur le Web. Tout comme les sites des « gourous » traditionnels sont souvent de simples vitrines 1.0 de publications papier qui existaient déjà avant l’arrivée du Web (Parker, Wine Spectator, RVF), on peut tout aussi facilement associer l’essor des blogs, amateurs et professionnels, à la tendance du contenu généré par les masses propre au Web 2.0.

Parallèlement à l’effort de projection que la conférence a permis de mener, reste à voir si l’ubiquité et la permanence de connexion qui semblent caractériser le Web 3.0 permettront aux communautés d’amateurs, souvent encore naissantes en France, d’atteindre la masse critique de membres et de commentaires nécessaires à leur utilité en tant que source d’information crédible et fréquentée. Les exemples internationaux cités par Christophe Heynen, autre intervenant de la conférence, ainsi que le best practice de Cellar Tracker aux États-Unis, montrent que les pays anglo-saxons sont en mesure de fournir des réalisations probantes à cet égard.

S’il demeure une source privilégiée d’information, conservant en 2011 sa place devant les magazines et guides spécialisés, il n’en demeure pas moins que le média Internet n’est pour autant qu’une des nombreuses ressources utilisées par les consommateurs pour préparer un achat de vin. Seul le temps et l’adoption de certains réflexes et habitudes d’utilisation pourront venir confirmer l’impact que le Web 3.0 aura sur la relation entretenue par les buveurs de vin avec leur produit fétiche, en particulier lorsqu'il s'agit de transformer la recherche d'information en achat.

D’ici là, ne perdons pas de vue le vin demeure un produit de dégustation - qu’elle soit technique, sensorielle ou émotionnelle - pour lequel le Web n’est pas encore parvenu à se substituer à un bon vieux tire-bouchon, à quelques verres et à un groupe d’amis… ou toute autre situation de convivialité partagée !"


Marie et Philippe-Alexandre
Illustration : Deligne

6 juin 2011

De nouvelles idées pour entreprendre !

Chers lecteurs, 

travailler à son propre compte n'est certes pas chose aisée et trouver LA BONNE IDEE qui va certainement marche ne l'est pas non plus ! Chacun y va de son grain de sel, de sa particularité... et pourtant encore, il est bien souvent difficile de faire la différence sur le marché... !

Et pourtant certains le réussissent !

A voir plutôt ce que l'APCE publie cette semaine (ou plutôt met à jour) sur les dernières créations d'entreprises originales ! :)
A bon entendeur... Tous à vos neurones !

Stéphanie.
______________



  Mai 2011

- Restauration nomade (en savoir plus)
- Vente de vêtements que les enfants peuvent colorier (
en savoir plus)
- Plate-forme de mise en relation par téléphone avec des coachs à l'attention des chefs d'entreprise et des salariés (
en savoir plus)
- Hôtel "self-service" (
en savoir plus)
- Service d' activités aquatiques à domicile (
en savoir plus)
- Nouveau concept d'hôtels deux étoiles écologiques et économiques (
en savoir plus)
- Application de recommandation sociale sur Internet à destination des commerçants de proximité (
en savoir plus)
- Service permettant aux sites marchands d'inciter les internautes à concrétiser une intention d'achat (
en savoir plus)
- Location de locaux pour une courte durée (
en savoir plus)
- Services de nettoyage de centrales photovoltaïques (
en savoir plus)
- Service de location et de livraison de livres en ligne (
en savoir plus)
- Boutiques répondant aux nouvelles attentes des propriétaires de chiens et chats (
en savoir plus)

  Avril 2011
- Solution de billetterie en ligne pour organisateurs d'évènements (en savoir plus)
- Apporter aux familles une information de qualité pour faciliter leurs démarches de recherche de parcs et loisirs (
en savoir plus)
- Service permettant aux personnes en déplacement de bénéficier, dans certains lieux publics, d'une mise à disposition gratuite d'ordinateurs portables connectés à internet (
en savoir plus)
- Collecte et recyclage des gobelets en plastique (
en savoir plus)
- Nouveau concept de distribution pour les produits parapharmaceutiques (
en savoir plus)

 Mars 2011
- Technologie permettant de recharger les téléphones portables par film photovoltaïque (en savoir plus)
- Service numérique d'acheminement numérique sécurisé du courrier (
en savoir plus)
- Maisons individuelles éco-conçues à partir de containers maritimes (
en savoir plus)
- Serrvice de garde d'enfants en langue étrangère et des ateliers linguistiques à domicile (
en savoir plus)
- Site de colocation par affinités (
en savoir plus)
- Recyclage des les bâches publicitaires disposées dans Paris et transformation en en accessoires de maroquinerie (
en savoir plus)
- Création d'un réseau social de proximité permettant à ses utilisateurs d'évaluer un bien immobilier en consultant les avis sur le quartier et/ou la résidence, de passer des annonces géolocalisées, de tchater avec ses voisins, etc. (
en savoir plus)
- Service de halte-garderie itinérant (
en savoir plus)
- Exploitation des rushs des films documentaires et numérisation de documents anciens pour les bibliothèques et les musées (
en savoir plus)
- Coupe ou un brushing réalisé en 10 minutes pour 10 euros (en savoir plus)


  Février 2011
- Opticien en ligne (en savoir plus)
- Conception de clap books, carnets animés publicitaires innovants et ludiques à l'attention des professionnels et des particuliers (
en savoir plus)
- Coiffeur morphologiste (
en savoir plus)
- Design spécialisé dans les collections d'inventions et accessoires autour du vin (
en savoir plus)
- Mettre une œuvre d'art dans la poche de ses clients... (
en savoir plus)
- Garage spécialisé dans la restauration de 2CV (
en savoir plus)
- Accompagnement de personnes souhaitant bénéficier d'une VAE (Validation des acquis de l'expérience) (
en savoir plus)

  Janvier 2011
- Site proposant d'indiquer gratuitement aux internautes les heures d'affluence dans les administrations, les lieux touristiques et les bons créneaux pour joindre les services clients des entreprises (en savoir plus)
- Site permettant aux consommateurs d'être informé des offres promotionnelles de leurs marques et commerçants préférés (
en savoir plus)
- Site permettant de procéder à des enchères montantes (
en savoir plus)
- Festival entièrement dématérialisé (
en savoir plus)
- Boutique où les adhérents testent des produits sélectionnés (
en savoir plus)
- Site proposant l'achat de bouteilles de vin "signées", produites uniquement par des artisans (
en savoir plus)
- Site proposant de soutenir financièrement de jeunes créateurs de la couture (
en savoir plus)
- Coffrets cadeaux de séjours et de loisirs dans le domaine du tourisme responsable et durable (
en savoir plus)
- Vente de chèques cadeaux pour financer le permis de conduire (
en savoir plus)
- Création de vêtements bio et personnalisables pour les enfants (
en savoir plus)
- Création de communautés actives de 30 à 50 personnes, qui commanderont directement des fruits et légumes bio à des producteurs locaux (
en savoir plus)
- Site d'entraide pour les parents divorcés (
en savoir plus)



Source : http://www.apce.com/pid6204/nouvelles-idees-reperees.html?espace=1&tp=1&xtor=EPR-2-[Lettre_bi_11]-20110606-[Docus-Nouvelles_idees_reperees_dans_la_presse-Lien1]

1 juin 2011

Proximity BBDO décrypte le " SOCIAL SUPER EGO "

L'agence Proximity BBDO sort un Livre Blanc "Séduire le social super ego" , une nouvelle notion qui met en évidence notre empreinte digitale et ses enjeux.


Proximity BBDO décrypte le social super ego

 

À l’heure des réseaux sociaux, quelle est l’influence de notre environnement digital sur notre personnalité on line ?

Voici une des questions auxquelles tente de répondre le livre blanc "Séduire le social super ego" publié par l’agence Proximity BBDO. Son but : explorer les nombreuses expressions du social super ego (autrement dit notre surmoi digital), chercher à montrer qu’il peut permettre aux annonceurs de créer des campagnes inspirantes et porteuses de sens en se détachant de la simple accumulation de fans et de followers.

Autour de sujets comme l’art et la manière de soigner son image, la caution digitale ou encore le personal branding, Proximity BBDO s’appuie sur Freud et son concept de surmoi pour analyser les conséquences de notre empreinte digitale et notre besoin de reconnaissance sur le Web 2.0. L’étude se penche également sur les réactions des marques qui tendent à s’emparer du concept dans leurs dispositifs de communication.

Pour promouvoir son livre blanc, Proximity BBDO a créé sur sa page Facebook le jeu "Social Super Ego", une application sous forme de jeu de l’oie dans l’univers des réseaux sociaux (voir la vidéo ci-dessous).


source :  Xavier FOUCAUD, 30/05/2011
e-marketing.fr